Présentation

  • J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : Ce site se veut informatif et documentaire sur l'accompagnement de la personne malade ou en fin de vie. - Site indépendant de toutes associations -
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Littérature - Poème

"Du ventre de ma mère au ventre de la terre" de Antoinette Godain

"Quand la vie tutoie la mort" de Sylvie Garoche"

"Les soignants face au burn-out" de Alexandre Manoukian"

"La mort apaisée" d'Elise et Michaëlle GAGNET

"L'accompagnant" de Jean-Yves Revault

"Carnet d'une infirmière de nuit" de Anne Perraut Soliveres

"La mort à vivre" Livre collectif

"D'une même voix" de Annick Auzou

"Face à celui qui meurt" de Patrick Verspieren

"Face à la maladie grave" de Martine Rusznievski

NUMERO AZUR

Le service téléphonique qui informe

ou écoute toutes les questions

relatives à la fin de vie

- 0 811 020 300 -

du lundi au samedi de 8h00 à 20h00

(Prix d'un appel local)

Document à télécharger sur le site

de l’Institut national de prévention

et d’éducation à la santé (Inpes) : ICI.gif

-------------------------------------------

Numéro national contre la maltraitance

des personnes âgées

et des adultes handicapés

qui se sentent victimes de maltraitance

 HABEO.jpg  est à votre écoute au 3977

Avertissement

Chaque sujet traité et publié par pujo-j-jacques.net est une synthèse de données provenant de sources d'informations diverses qui sont explicitement citées en fin d'article par un lien de renvoi vers cette source.
L'administrateur du site http://www.pujo-j-jacques.net/ s'engage à modifier, supprimer tout ou partie de document d'un auteur qui en ferait la demande par mail à j.j.pujo@free.fr
Limitation de responsabilité : Le contenu des textes et articles reproduits sur ce site ainsi que les liens et hyperliens de renvoi vers d'autres sites sont offerts à titre informatif et documentaire, ils n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas la responsabilité de http://www.pujo-j-jacques.net/

Dimanche 5 février 2012 7 05 /02 /Fév /2012 17:28

Mieux comprendre la sclérose latérale amyotrophique

Hôpital La Pitié Salpêtrière, juillet 2011 :
3 experts nous parlent de la SLA et des pistes de recherche.

Lire aussi l'article du Dr Lyonel Rossant et Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso 
Source Doctissimo : http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1092_te_amy.htm

 


 

La maladie au jour le jour

Sorte de Journal de bord, La maladie au jour le jour propose aux personnes malades, proches, aidants, médecins, de témoigner, à leur rythme, de leur vécu, de la relation à la maladie, des questions d'ordre éthique qu'ils peuvent se poser.
A partir de courts textes, publiés au rythme des auteurs, se dégage le paysage de la vie quotidienne touchée par les maladies d'Alzheimer et apparentées.

Journaux

Véronique Normand : La SLA en chemin, rencontre d'humanité dans la vérité de la maladie.

Témoignage d'une kinésithérapeute sur sa relation avec Mireille, atteinte d'une sclérose en plaque amytophique à forme bulbaire. Entre complexité, incertitude et complicité, un recit qui fait voir les valeurs de l'amccopagnement, au-delà des poncifs.


Première partie : Cet à peu près qu'est la vie

Deuxième partie : Recentrer les priorités

Troisième partie : Le bonheur arrive toujours à faire une perçée dans les épreuves

Quatrième partie : Ecouter son rythme

Cinquième partie : Un autre espace, un autre temps

Sixième partie : Pas de violence, que de la douceur

Septième partie : La sagesse de l'amour

 

Source : http://www.espace-ethique-alzheimer.org/

 



Publié dans : Maladies neurologiques dégénératives - Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Ma mère et ma soeur sont mortes à 29 ans d'intervalle de la maladie de Charcot .Je peux témoigner que nous n'avons constater aucun progrès dans la prise en charge des malades , ni dans l'écoute aux familles laissées dans un grand désarroi lorsqu'elle apprenne le diagnoscic .

Nous avons vécu la même histoire 30 ans après .Ce qui est génial !!! maintenant , et que nous ne savions pas à l'époque c'est que cette menace pèse sur nos enfants et petits enfants puisque nous savons que c'est une maladie génétique .Quel bonheur !!!!!

Commentaire n°1 posté par moreau le 14/02/2012 à 18h20

Ces échanges permettent de savoir un peu plus sur la maladie.

Commentaire n°2 posté par ameli le 06/04/2012 à 15h19
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés