Présentation

  • J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : Ce site se veut informatif et documentaire sur l'accompagnement de la personne malade ou en fin de vie. - Site indépendant de toutes associations -
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Littérature - Poème

"Du ventre de ma mère au ventre de la terre" de Antoinette Godain

"Quand la vie tutoie la mort" de Sylvie Garoche"

"Les soignants face au burn-out" de Alexandre Manoukian"

"La mort apaisée" d'Elise et Michaëlle GAGNET

"L'accompagnant" de Jean-Yves Revault

"Carnet d'une infirmière de nuit" de Anne Perraut Soliveres

"La mort à vivre" Livre collectif

"D'une même voix" de Annick Auzou

"Face à celui qui meurt" de Patrick Verspieren

"Face à la maladie grave" de Martine Rusznievski

NUMERO AZUR

Le service téléphonique qui informe

ou écoute toutes les questions

relatives à la fin de vie

- 0 811 020 300 -

du lundi au samedi de 8h00 à 20h00

(Prix d'un appel local)

Document à télécharger sur le site

de l’Institut national de prévention

et d’éducation à la santé (Inpes) : ICI.gif

-------------------------------------------

Numéro national contre la maltraitance

des personnes âgées

et des adultes handicapés

qui se sentent victimes de maltraitance

 HABEO.jpg  est à votre écoute au 3977

Avertissement

Chaque sujet traité et publié par pujo-j-jacques.net est une synthèse de données provenant de sources d'informations diverses qui sont explicitement citées en fin d'article par un lien de renvoi vers cette source.
L'administrateur du site http://www.pujo-j-jacques.net/ s'engage à modifier, supprimer tout ou partie de document d'un auteur qui en ferait la demande par mail à j.j.pujo@free.fr
Limitation de responsabilité : Le contenu des textes et articles reproduits sur ce site ainsi que les liens et hyperliens de renvoi vers d'autres sites sont offerts à titre informatif et documentaire, ils n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas la responsabilité de http://www.pujo-j-jacques.net/

Jeudi 31 décembre 2009 4 31 /12 /Déc /2009 11:12

ENJEUX ETHIQUES DU PROGRES DANS LE CHAMP DE LA SANTE

ET DES MALADIES GRAVES

Présidé par : Monsieur le Docteur Régis AUBRY

Le Professeur AUBRY préside un congrès médical le vendredi 5 février au sujet de la médecine palliative.

La lettre du Congrès

Est-ce ce tout ce qui est possible du fait du progrès scientifique doit être réalisé ?

Il existe un hiatus entre une médecine moderne qui fabrique de la survie et une société qui demande à ne pas souffrir quitte à hâter la survenue de la mort. C’est que la survie fabriquée par « l’homme moderne » et sa maîtrise scientifique est souvent complexe ; parfois, face à cette complexité souvent impensée le même « homme moderne » ne cherche-t-il pas à escamoter sa responsabilité en imaginant que la mort donnée, après que la vie eût été prolongée, puisse avoir un sens et être une réponse à la souffrance? Il existe un second hiatus entre ce que peut le progrès et ce qu’imposent les contraintes économiques. Aurons-nous demain les moyens de nos ambitions, de nos savoirs et de nos capacités?

Il est donc urgent que nous nous interrogions sur l’éthique du progrès.

Comment peuvent se conjuguer progrès et vieillissement, progrès et vulnérabilité par la maladie chronique ou le handicap ? Dans une société qui promeut l’autonomie de la personne, quelle est l’autonomie de la personne gravement malade ? Est-ce que les « droits des malades » n’entrent pas parfois en contradiction avec les devoirs de la société (devoir d’assistance ; interdit de meurtre) ? Est-ce que l’autonomie ne peut conduire à la solitude et la solitude à l’exclusion Ne devons nous pas enseigner l’approche de l’incertitude en médecine; apprendre à marcher sur la ligne de crête des limites des savoirs et des limites de la vie ? Ne devrons-nous pas opérer des choix dans le financement du progrès? Choix par exemple entre le financement de prouesses technoscientifiques et la garantie d’une égalité d’accès pour tous au soin.

Si nous ne posons pas ces questions, ou si nous les maintenons encloses dans un cercle « d’experts », nous pourrions constater l’émergence et le développement d’un ostracisme voire d’une tentation eugéniste d’un coté, et de l’autre d’une culpabilité, une marginalisation, voire une exclusion du fait de la dépendance engendrée par la maladie, des coûts liés à la maladie ou au handicap…

Plus d’informations : http://www.congresleclef.jimdo.com

Renseignements et réservations :
Centre de Lobbying d’Etude et de Formation

26, rue Pierre Sémard 92 320 Châtillon

infos.leclef@orange.fr  Tél : 01 41 48 54 49
Fax : 01 41 48 58 17

Site Internet : www.leclef.fr

Publié dans : Actualités-Revue de presse
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés