Présentation

  • J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : Ce site se veut informatif et documentaire sur l'accompagnement de la personne malade ou en fin de vie. - Site indépendant de toutes associations -
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Littérature - Poème

"Du ventre de ma mère au ventre de la terre" de Antoinette Godain

"Quand la vie tutoie la mort" de Sylvie Garoche"

"Les soignants face au burn-out" de Alexandre Manoukian"

"La mort apaisée" d'Elise et Michaëlle GAGNET

"L'accompagnant" de Jean-Yves Revault

"Carnet d'une infirmière de nuit" de Anne Perraut Soliveres

"La mort à vivre" Livre collectif

"D'une même voix" de Annick Auzou

"Face à celui qui meurt" de Patrick Verspieren

"Face à la maladie grave" de Martine Rusznievski

NUMERO AZUR

Le service téléphonique qui informe

ou écoute toutes les questions

relatives à la fin de vie

- 0 811 020 300 -

du lundi au samedi de 8h00 à 20h00

(Prix d'un appel local)

Document à télécharger sur le site

de l’Institut national de prévention

et d’éducation à la santé (Inpes) : ICI.gif

-------------------------------------------

Numéro national contre la maltraitance

des personnes âgées

et des adultes handicapés

qui se sentent victimes de maltraitance

 HABEO.jpg  est à votre écoute au 3977

Avertissement

Chaque sujet traité et publié par pujo-j-jacques.net est une synthèse de données provenant de sources d'informations diverses qui sont explicitement citées en fin d'article par un lien de renvoi vers cette source.
L'administrateur du site http://www.pujo-j-jacques.net/ s'engage à modifier, supprimer tout ou partie de document d'un auteur qui en ferait la demande par mail à j.j.pujo@free.fr
Limitation de responsabilité : Le contenu des textes et articles reproduits sur ce site ainsi que les liens et hyperliens de renvoi vers d'autres sites sont offerts à titre informatif et documentaire, ils n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas la responsabilité de http://www.pujo-j-jacques.net/

Dimanche 19 février 2006 7 19 /02 /Fév /2006 19:44
BIOGRAPHIE d’Élisabeth Kübler-Ross 

Le Docteur Élisabeth Kübler-Ross,
psychiatre, ancien professeur de médecine du comportement à l'Université de Charlottesville en Virginie (É.-U.), née le 08 juillet 1926, est décédée le 24 août 2004 en Arizona.
Elle a contribué à faire naître le mouvement des soins palliatifs, et a ouvert la voie de l'accompagnement des personnes en fin de vie. Elle a rédigé les premiers écrits sur le deuil. Élisabeth Kübler-Ross a écrit plus de 20 livres.
Le Docteur Kübler-Ross est née à Zurich en Suisse. Alors que ces parents attendaient une fille bien portante de cinq kilos, ils ont eu des triplées dont Élisabeth était l'aînée. Très tôt dans son enfance, elle avait décidé de faire une carrière médicale malgré l'avis contraire de son père.
 

Elisabeth Kübler-Ross : elle a apprivoisé la mort

par Dr Hervé Mignot, fondateur d’EKR-France
Personnalité unanimement reconnue comme l’une des plus influentes du XXe siècle, le docteur Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre, professeur de médecine du comportement, maintes fois docteur honoris causa, n’a laissé indifférent aucun de ceux qui l’ont lue, écoutée ou connue. Auteur du best-seller "Les Derniers Instants de la vie" et de nombreux autres ouvrages traduits dans une trentaine de langues, elle est la figure de proue de la thanatologie moderne et de l’accompagnement des mourants. Portrait d’une grande dame qui vient de disparaître.
Pour la plupart de ceux qui l’ont approché, elle était tout simplement “Elisabeth”. Sa présence rayonnante auprès des malades, sa verve, ses talents d’orateur (elle attirait des milliers d’auditeurs à chacune de ses conférences), sa conviction que la mort n’est qu’une transition d’un monde vers un autre, faisait d’elle un personnage quasi mythique. D’aucuns n’hésitaient pas à la nommer ironiquement “sainte Elisabeth”. Véritable gourou pour les plus fragiles, personnalité par trop new age pour certains scientifiques, elle traçait son chemin indifférente aux commentaires, prisonnière d’aucun système et toujours terriblement accessible. Prix Nobel, elle aurait pu l’être, tant ses travaux ont eu une influence considérable sur les soignants et les professionnels de l’accompagnement. Mais elle aurait dû taire ses convictions spirituelles, ce à quoi elle ne pouvait se résoudre. Comment évoquer cette question de la mort sans soulever de multiples interrogations sur le destin de l’être, sa relation avec ses frères humains et avec la transcendance ? Plutôt que de briguer les honneurs ou d’accumuler des biens, elle préférait la simplicité du contact, la chaleur du partage, obnubilée par la recherche d’un monde meilleur. Détestant l’hypocrisie, elle mettait sa vie en adéquation avec les valeurs qui nourrissaient ses livres : simplicité, respect, non jugement, tolérance, compassion, liberté, amour. Qu’importe ses détracteurs qui jugeaient ridicule ce côté peace and love, elle souhaitait être l’amie.

Source et suite de l'article très bien documenté :
http://www.nouvellescles.com/article.php3?id_article=590

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Bibliographie partielle :

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Autant se dire aurevoir 2005
Beth, 42 ans, était mannequin à New York. Atteinte d'un cancer généralisé, elle a préféré fuir la solitude de sa chambre d'hôpital pour s'en aller en paix, chez elle, au milieu de ses livres de poésie. Jamie, 5 ans, souffre d'une tumeur maligne au cerveau. Elle vivra ses derniers moments de bonheur dans son lit, entourée de son frère et de sa maman. Louise, 57 ans, a passé sa vie à s'occuper des autres. C'est aujourd'hui à elle de recevoir les soins et l'amour des siens avant son dernier grand voyage... Dans cet ouvrage de référence, à la fois pudique et bouleversant, Elisabeth Kübler-Boss prône le retour des mourants chez eux, auprès des leurs, afin d'aider les familles à mieux surmonter l'épreuve universelle de la mort et du deuil.


KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Accueillir la mort guide (poche). 2002
"Ce livre prend la forme d'un dialogue entre elisabeth kübler-ross, pionnière de l'accompagnement des mourants, les familles et le personnel soignant qui se trouvent confrontés aux derniers moments de leurs proches ou de leurs patients".

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), La mort est un nouveau soleil. 2002
"Elle y affirme sa foi dans l’existence d’une « vie après la vie".
Un voyage fabuleux au-delà du monde sensible.
Les expériences scientifiques du docteur kübler-ross, reconnues dans le monde entier, permettent de confirmer l'existence d'une vie après la mort. il s'agit bien du passage à un autre état de conscience dans lequel on continue à sentir, à voir et entendre, à s'épanouir. les témoignages saisissants livrés ici en sont la preuve. la mort est renaissance et vie. la mort est un nouveau soleil.

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), La mort est une question vitale. 2000
"Elle y explique pourquoi une société qui nie la mort disparaît".


KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Renée Monjardet, Vivre avec la mort et les mourants. 1999
"Elisabeth Kübler-Ross a rassemblé des témoignages qu'elle a recueillis au cours de dix ans de travail auprès d'adultes et d'enfants proches de la mort. Comment faire en sorte que chacun puisse, le moment venu, apprivoiser l'idée de sa propre disparition ? Comment apporter au mourant l'écoute dont il a besoin, tout en le laissant libre de choisir ses interlocuteurs, les soins qu'il souhaite, le cadre où il préfère vivre ses derniers jours ? Quel rôle peuvent jouer les proches, les médecins, les infirmières, les psychothérapeutes, les membres du clergé ? A toutes ces questions, Elisabeth Kübler-Ross apporte des réponses tirées de son expérience. Abordant le sujet particulièrement douloureux de la mort des enfants, elle nous invite à une réßexion non seulement médicale et psychologique, mais philosophique et spirituelle".


KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Mémoires d’éternité  1999
"Autobiographie où elle avoue s’être embarquée entre 1975 et 1985 dans des histoires plus spirites que spirituelles".

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Vivre avec la mort et les mourants 1999
"À l’occasion d’un dialogue avec son disciple et successeur David Kessler, Elisabeth Kübler-Ross approfondit quelques thèmes essentiels qui lui sont chers".

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), Les Derniers Instants de la vie (Labor et Fidès, 1996)
"Dans ce livre elle retrace toutes les étapes de la fin de vie".

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), La mort porte de la vie. 1995
"Ce livre, qui réunit de nombreux témoignages vécus, propose des réponses à la fois concrètes et spirituelles à une situation trop souvent affrontée dans la solitude et le silence. Acte de foi en l'homme et en son fantastique pouvoir de rédemption, il est aussi - et d'abord - un hymne à l'amour et à la vie".

KÜBLER-ROSS (Élisabeth), La mort, porte de la vie, Monaco : Editions du Rocher, 1990, p. 53. 1° édition, Élisabeth Kübler-Ross and Chael Wershew, 1982.
"Ce livre, qui réunit de nombreux témoignages vécus, propose des réponses à la fois concrètes et spirituelles à une situation trop souvent affrontée dans la solitude et le silence. Acte de foi en l'homme et en son fantastique pouvoir de rédemption, il est aussi - et d'abord - un hymne à l'amour et à la vie".


KÜBLER-ROSS (Élisabeth), La mort : dernière étape de la croissance. Réimpression [1° édition 1975]. Monaco : Editions du Rocher, 1985, p. 208. Traduction de l'américain par Pierre Maheu.
"Ce livre de lumière et de partage nous apprend à reconsidérer la mort, à l'envisager comme une compagne invisible dans le voyage de la vie. Elle l'enrichit et lui donne un sens. Car " nous, humains, mourons sans cesse et pas seulement à la fin de la vie physique sur terre. Les étapes de l'acte de mourir s'appliquent à tout changement significatif (retraite, changement d'emploi, de ville, divorce). Qui peut affronter et comprendre sa mort ultime peut peut-être apprendre à affronter et à traiter les changements qui se produisent dans sa vie. " Quand la peur laisse place à la compréhension, il devient évident qu'accepter la mort et le mourir, c'est déjà vivre plus pleinement le temps qui nous est donné".




Publié dans : Biographies diverses - Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés