Présentation

  • J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : J.J.Pujo : Accompagnant bénévole auprès des personnes en fin de vie en soins palliatifs.
  • : Ce site se veut informatif et documentaire sur l'accompagnement de la personne malade ou en fin de vie. - Site indépendant de toutes associations -
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Littérature - Poème

"Du ventre de ma mère au ventre de la terre" de Antoinette Godain

"Quand la vie tutoie la mort" de Sylvie Garoche"

"Les soignants face au burn-out" de Alexandre Manoukian"

"La mort apaisée" d'Elise et Michaëlle GAGNET

"L'accompagnant" de Jean-Yves Revault

"Carnet d'une infirmière de nuit" de Anne Perraut Soliveres

"La mort à vivre" Livre collectif

"D'une même voix" de Annick Auzou

"Face à celui qui meurt" de Patrick Verspieren

"Face à la maladie grave" de Martine Rusznievski

NUMERO AZUR

Le service téléphonique qui informe

ou écoute toutes les questions

relatives à la fin de vie

- 0 811 020 300 -

du lundi au samedi de 8h00 à 20h00

(Prix d'un appel local)

Document à télécharger sur le site

de l’Institut national de prévention

et d’éducation à la santé (Inpes) : ICI.gif

-------------------------------------------

Numéro national contre la maltraitance

des personnes âgées

et des adultes handicapés

qui se sentent victimes de maltraitance

 HABEO.jpg  est à votre écoute au 3977

Avertissement

Chaque sujet traité et publié par pujo-j-jacques.net est une synthèse de données provenant de sources d'informations diverses qui sont explicitement citées en fin d'article par un lien de renvoi vers cette source.
L'administrateur du site http://www.pujo-j-jacques.net/ s'engage à modifier, supprimer tout ou partie de document d'un auteur qui en ferait la demande par mail à j.j.pujo@free.fr
Limitation de responsabilité : Le contenu des textes et articles reproduits sur ce site ainsi que les liens et hyperliens de renvoi vers d'autres sites sont offerts à titre informatif et documentaire, ils n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas la responsabilité de http://www.pujo-j-jacques.net/

Mercredi 8 février 2006 3 08 /02 /Fév /2006 20:34

Technique de la reformulation

 

Définition du mot reformulation : Formuler à nouveau, généralement de façon plus claire.


La Reformulation-reflet :

 Elle consiste à reformuler la communication que vient de faire le sujet. On profitera de ce que la personne est à la fin d'une « période » (au cours de laquelle il a exprimé quelque chose) pour reprendre l'idée ou les idées qu'il vient d'émettre c'est-à-dire les paroles, les faits exprimés explicitement, le non dit (ce qui est sous-entendu), en les reformulant d'une manière telle que le sujet puisse les reconnaître. Il ne suffit pas d'approuver la personne en disant « oui » de temps en temps, mais de faire en sorte que le sujet comprenne que l'intervenant l'a compris. Par là, on lui montre qu'on a pensé « avec lui » et non pas « à lui ».

 Le mode le plus simple de la reformulation est la réponse-écho. On ne peut pas faire souvent le type de réponse-écho, car le sujet aurait son attention éveillée par une simple répétition, et en fin de compte ne verrait pas la trace d'un effort réel pour le comprendre.

 La reformulation-reflet qui utilise d'autres termes, considérés comme équivalents pour le sujet, est déjà supérieure dans la mesure où elle montre l'effort de compréhension.


 Des réponses de ce genre commencent par les formules suivantes :

  •  « Ainsi, selon vous..... ».   
  •  « Vous voulez dire que.... ».   
  • «  En d'autres termes.... ».  
  •  « A votre avis, donc.... »
  •  « D'après-vous......... »
  •  « Je crois comprendre... ».
  • « Si je comprends bien... » 

 Un mode un peu plus complexe de reformulation-reflet, est la reformulation - résumé, qui tend à traduire l'essentiel pour le sujet. Cette manière de reformuler suppose que l'on ait saisi l'essentiel de ce que la personne voulait dire, il est évidemment capital d'opérer cette reformulation à partir de ce qui est fondamental pour le sujet lui-même.


 Réaction du sujet face à la reformulation

 Le premier sentiment ressenti sera par conséquent une surprise, associée généralement à un soulagement. Ce soulagement est stimulant pour le sujet, il laisse celui-ci centré sur son problème et sur ce qu'il éprouve plutôt que de le centrer sur la personne de l'intervenant ou sur un effort pour suivre un débat qui serait dirigé par les questions  de l'autre.

 En réponse à la reformulation et avant de se lancer dans une nouvelle période pour continuer à s'exprimer, le sujet éprouve souvent le besoin de ratifier le reflet de sa pensée que lui fournit son interlocuteur par des expressions comme :

 « C'est cela, tout à fait, absolument, oui... » 

 « Oui, c'est ça, c'est bien ça, c'est ce que je ressens.... »


 Ou bien, il se sent invité à préciser le message :

  • « Ce n'est pas tout à fait ça, je dois dire aussi que..... »

Des réponses que l'intervenant attend comme des signes de la qualité de sa reformulation.


Source et suite de l'article :
http://www.freewarriors.org/entretien%20d'aide6.htm


 La Reformulation-clarification.

  Définition du mot Clarification :

La clarification consiste à extraire quelques concepts simples et significatifs d'une description ou explication présentée de façon obscure, volontairement ou non, par son auteur.

 La clarification est l'aspect à la fois le plus difficile et le plus efficace de la reformulation : elle consiste à mettre en lumière et à renvoyer au sujet le sens même de ce qu'il dit.

 Ici, la difficulté est de partir de l'essentiel tel qu'il est perçu par la personne. Le risque devient grand de faire une interprétation.

 La clarification doit rester strictement au niveau de l'essentiel, elle suppose par conséquent une intuition fine de la part de l'intervenant, une capacité de tirer au clair ce que le sujet dit souvent d'une manière confuse et inorganisée. La mise en pratique du savoir écouter et savoir observer.

 De la reformulation-reflet à la reformulation-clarification

Il y a une progression nette de la compréhension. Le simple reflet est parfois insuffisant, quoiqu'il ait déjà une vertu. En effet, il prouve la centration de l'attention sur le sujet et il est de plus, en tant que miroir, une réflexion objectivée. Ce que la personne a dit, tiré de son propre vécu, lui revient de l'extérieur et, si la reformulation est bonne, elle est bien obligée de s'y reconnaître. Ceci produit un impact réflexif qui éveille sa conscience claire en même temps qu'elle assure de l'écoute compréhensive.

A travers le résumé plus clair que propose la reformulation-clarification, elle vise déjà à tirer de l'ensemble des données exprimées un « essentiel-vécu » que le sujet reconnaît comme fondamental pour lui, quoiqu'il ne l'a jamais encore formulé de cette manière synthétique.

 De l'écho à la clarification, un progrès est donc apparent, la reformulation du premier genre lui renvoie son image en miroir et il peut se regarder avec un peu plus de « distance ». La reformulation-clarification lui offre davantage : elle met le doigt sur un essentiel subjectif que le sujet éprouvait comme tel (et c'est par là qu'il peut s'y reconnaître) mais qu'il n'arrivait pas forcément à exprimer clairement.

De ce point de vue, la reformulation-clarification peut paraître, au premier abord, comme une interprétation. C'est peut-être le risque de toute formulation de ce genre, risque qui consiste précisément à se tromper sur ce qui est essentiel ou sur ce qui est accessoire, du point de vue de la personne.

Si c'est l'essentiel vécu qui est effectivement placé au centre de la reformulation-clarification, il est indéniable qu'il n'y a pas interprétation mais seulement découverte de l'essentiel implicite.  

Le sujet se sent vraiment compris et déjà aidé. Le premier effet est un effet de relance, appelé effet-tremplin, c'est à dire que le sujet est comme entraîné à expliciter davantage ce qu'il a à dire, à partir de cette clarté nouvelle. Bien souvent, par la suite, vous allez découvrir des choses que vous ne supposiez pas, que vous n'imaginiez pas, vous serez à la découverte véritable de votre sujet.


 Efficacité

 Le sujet vit le problème ou la situation, ce qui engendre deux conséquences inévitables :

Il est le seul à éprouver toutes les dimensions et toutes les résonances de la situation. 

Il est immergé dans la situation et ne peut prendre le recul nécessaire à l'objectivité.

De ce fait, il a le sentiment de « connaître » la situation, et en fait il la connaît beaucoup plus que quiconque, mais en même temps il en est le prisonnier. 


 Les effets de l'application des techniques

 Elle est vécue d'une manière vive en même temps que difficile à formuler clairement, que le sujet, isolé, est souvent porté à la rumination mentale de son problème, plutôt qu'à la réflexion objective.  

 Au départ, par conséquent, la situation est peu claire aussi bien pour le sujet que pour l'intervenant (qui par hypothèse ne la connaît pas ou ne la comprend pas encore).

 C'est dans l'entretien lui-même que la réflexion du sujet, grâce au reflet que lui en fera l'intervenant, parviendra à une formulation objective, et du même coup la personne aura fait un progrès personnel dans la mesure où sa perception affective confuse aura pu passer à la conscience réfléchie et claire.

 La reformulation, de ce point de vue, est une véritable éducation (ou rééducation) du pouvoir réflexif de la conscience, avec toutes ses possibilités ultérieures.

Si vous savez écouter et observer, si dans l'entretien vous utilisez les techniques de reformulation-reflet et de reformulation-clarification, quel que soit le problème du sujet vous allez peut -être être amené à formuler un conseil et un diagnostic.


Conséquences directes

 Ce qui peut surprendre, c'est que si la méthode est utilisée correctement, le conseil ou le diagnostic est formulé en même temps par le sujet et par l'intervenant.

 Ceci est le reflet du plein accord qu'engendre l'application de cette technique, car l'effort de clarification et l'élucidation détermine le progrès souhaitable de la personne dans sa conscience de la situation ou du problème et en même temps il éclaire aussi l'intervenant sur le sens véritable de la situation ou du problème.


 La reformulation a trois objectifs :

 Permettre à l'aidant de vérifier son niveau de perception afin d'être sûr qu'il comprend bien ce que la personne est en train de lui décrire.

Faire comprendre à la personne que vous écoutez ce qu'elle dit.

 Cristalliser les observations et les commentaires de la personne en reprenant ce qu'elle a dit d'une manière plus concise.

 La reformulation, clarification peut-être suivi par une  question ouverte ou fermé.


Source et suite de l'article :
http://www.freewarriors.org/entretien%20d'aide.htm
  

 

Publié dans : Savoir communiquer - Ecrire un commentaire
Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

bonjour je suis étudiante infirmière en dernière année et je travaille sur mon mémoire. celui ci porte sur le ressenti des soignants face au refus de soins et je ne trouve pas beaucoup d'ouvrage dans ce domaine. pouvez vous m'aider? merci d'avance
Commentaire n°1 posté par elo&nico le 22/02/2010 à 14h39
Bonjour,
je vous invite à lire cet article concernant votre question à cette adresse : 
http://direlavie.hautetfort.com/archive/2005/10/31/refus-de-soins-suite.html

Bien cordialement

J.J PUJO

Adresse mail :
j.j.pujo@free.fr 
Réponse de jjp le 06/03/2010 à 20h14
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés